« Ça peut pas rater ! » par Gilles Legardinier

-a-peut-pas-rater---736803.jpg

Titre: Ça peut pas rater !

Auteur: Gilles Legardinier

Pages: 439

Résumé:

– J’en ai ras le bol des mecs. J’en ai plus qu’assez de vos sales coups ! C’est votre tour de souffrir ! 

Et là, trempée, titubante, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d’un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu’au fond des enfers.

La gentille Marie est morte. C’est la méchante Marie qui est aux commandes. Désormais, je renvoie les ascenseurs. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde. La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m’étouffe, la haine me consume.

Mon avis:

Marie est dévastée par sa rupture avec Hugues et se dit, en se promenant un soir, que plus jamais elle ne leur passera quoi que ce soit. Que plus jamais elle ne fera confiance aux hommes et qu’elle pourrait leur pourrir la vie, à ceux-là. Mais bien entendu, la vie, elle, n’est pas de cet avis. Notre héroïne est entourée d’hommes plus séduisant les uns que les autres et une petite chose va lui donner l’envie, l’espoir, de peut-être un jour, aimer un autre homme, un peu moins con (oui, désolée pour le mot), un peu plus soucieux de son bien-être. Un peu mieux. Marie n’a pas beaucoup d’amis, mais elle a Emilie, aussi désespérée qu’elle lorsqu’il s’agit de parler d’amour. Mais elles en rient, elles se soutiennent et passent des soirées ensemble. La complicité  se voit nettement, et on comprend rapidement que leur amitié n’est pas prête de se terminer. Puis il y a Paracétamol. Cet être ci inoffensif et câlin, dont le nom vient bien du hasard. Et malheureusement, il y a Hugues, qui mériterait bien le malheur passager de Marie ! Mais la roue tourne, non ?

Ce roman je l’ai adoré comme j’ai adoré mon livre préféré, comme j’ai adoré me plonger dedans. Il faire rire ! Mais rire à en pleurer ! C’est un livre que nous pouvons lire partout, au risque de se faire traiter de folle (ou de fou, je ne vous oublie pas messieurs) parce que l’on ne peut s’empêcher de rire. Dans le train, dans la voiture (à condition d’être passager), à côté de son compagnon ou de sa compagne, en vacances, sur la plage. Bref, partout. Pour se détendre, je pense que Gilles Legardinier nous offre ce petit cadeau qui est son livre. Mais ne lisez pas ça le soir, je pense que ça risque de plus exciter que de relaxer. Après, libre à vous de le faire ou non. Ce qui est bien, c’est que l’on se reconnaît, nous, les filles, dans ce bouquin. C’est vrai. Les pensées exprimées sont complètement vraies. Je me déclare coupable sur ce point là. Je suis certaine que nous avons toutes ces sentiments là, ces pensées. Le vrai point fort de ce livre, c’est son côté vrai (je me répète, non ?). Et je n’en démordrais pas ! En ce qui concerne la fin, elle n’est pas « grandiose », et je m’y attendais, mais elle m’a flanqué le sourire pendant un bon moment.

Au final, c’est un livre bien, très bien même, qui fait rire, qui donne le sourire et qui permet de penser à autre chose pendant un petit moment. Sa grande qualité, c’est sa vérité, le vrai dans tout ce que dit l’auteur. Je le conseille à tous le monde, femmes, mais également hommes.

Extrait:

Bon, pour cette fois, je n’ai pas pris un extrait du livre lui-même, mais des remerciements de l’auteur, qui sont très beaux. Mais ça montre tout de même le fond et quelques petites choses de ce livre.

« Vous m’avez surpris, vous m’avez dérouté. Avec vous, j’ai découvert que les femmes ne sont pas si différentes de nous sur le fond, même si on ne s’exprime pas de la même façon. Vous m’avez appris que le métier de la littérature ne consiste pas à impressionner mais à émouvoir. Vous m’avez confirmé que ceux qui traversent les pires épreuves connaissent le prix du bonheur et évitent de le gâcher. Vous m’avez appris que même en ne parlant pas la même langue, on peut se comprendre parfaitement – les yeux disent tellement. »

Ma note:

19/20

 

Publicités

2 réflexions sur “« Ça peut pas rater ! » par Gilles Legardinier

  1. Bonjour, je découvre ton blog grâce à Livraddict 🙂 . Je note ce titre car j’ai déjà lu deux Legardinier (Complètement crâmé et Demain j’arrêe). J’ai bien aimé mais je les ai trouvés peu crédibles.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s